Pas de Schuman sans Monnet



« Pas de Schuman sans Monnet »

Jacques- René Rabier.25.06.04 ancien directeur de cabinet de Jean Monnet

Jean Monnet est mort le 16 mars 1979 à l’âge de 90 ans. Le 25ème anniversaire de sa mort est passée inaperçue, même si le Président Prodi a fait une déclaration à cette occasion. Parfois Jean Monnet est confondu avec Claude Monet, le peintre. Ce que je donne ici est un témoignage. J’ai directement travaillé auprès de Jean Monnet, à Paris de 1946 à 1952, puis à Luxembourg jusqu’en 1955, et je suis resté ensuite lié à lui par une amitié respectueuse jusqu’à sa mort en 1979.

Les principales étapes de sa vie

Monnet est né en novembre 1888, à Cognac, dans une famille appartenant à la moyenne bourgeoise française, de père négociant en vin, probablement »radical-socialiste tolérant », et de mère chrétienne pratiquante. Sa sœur, Marie Louise, a tenu un rôle important dans l’Eglise : elle a été a l’origine de l’ACI (Action catholique des milieux indépendants) et l’une des rares femmes invitées au Concile Vatican II. Jean Monnet parlait souvent de « ma sœur et son chanoine » ! Il s’agissait du futur évêque de Tarbes et Lourdes : Monseigneur Donze, alors aumônier de l’ACI. Monnet termine sa première partie de baccalauréat à 16 ans et ne poursuit pas ses études. Il est envoyé par son père à Londres, pour apprendre la langue et les mœurs : « apprendre les Anglais » !A 18 ans, il part au Canada dans le même esprit : »n’emporte pas de livres. Personne ne peut réfléchir pour toi. Regarde par la fenêtre, prête attention à celui qui est près de toi », lui dit son père. En 1914, il a 26 ans et il est réformé dès 1908. Il est préoccupé par la situation et notamment par un problème dramatique : les convois de ravitaillement venant ses USA en direction du Royaume-Uni ou de la France sont torpillés par les Allemands, car il n’y a pas de coordination entre Alliés. Jean Monnet a une idée : faire des convois communs Angleterre- France. Il va dire cela à Bordeaux au Président du Conseil, René Viviani, et il est reçu par plusieurs ministres. Non sans quelque hésitation, le gouvernement français envoie Monnet à Londres où il crée un comité allié de transport maritime. Son génie : s’unir sur des objectifs précis. Il ne cessera plus de s’occuper des affaires du monde. Après 1918 il es nommé secrétaire général adjoint de la Société des Nations. En 1924, on le retrouve à Cognac, puis aux USA, dans la banque. Il fait des affaires et va jusqu ‘en Chine.1938 : juste avant la guerre, le Gouvernement Daladier se préoccupe de l’armement de la France. On se rappelle de Monnet et de ses relations internationales. On l’envoie aux USA pour négocier avec Roosevelt des achats d’avions. Pour la France. Puis, c’est invasion de 1940. Monnet est à Londres en juin de cette même année. Les avions négociés n’iront pas à la France pour le gouvernement de Vichy ; les Britanniques négocient par l’intermédiaire de Monnet que les contrats passeront au compte du Royaume-Uni. Vient l’appel du Général de Gaulle du 18 juin. Le 15, Jean Monnet a proposé et fait signer à de Gaulle et à Churchill une déclaration d’union entre les deux pays : « La France et la Grande- Bretagne sont une seule nation. L’union franco-britannique est indissoluble. »

Monnet reprend son idée de base : il faut s’unir sur un objet précis : même armée, même nationalité. C’est son idée maîtresse, mais cela reste un document dans l’histoire, car les évènements allaient plus vite….

Comment j’ai rencontré Monnet

Monnet est à Alger en 1943 Le 5 août il fait parvenir une communication à de Gaulle, disant qu’il ne faut pas « recommencer 1919 ». Il pense à l’après- guerre. La victoire des alliés est proche. Il ne faut pas vis-à-vis des Allemands, ajouter l’humiliation à la défaite : « Il n’y aura pas de paix en Europe si les Etats se reconstituent sur une base de souveraineté nationale. L’Europe se recréera une fois de plus dans la crainte. Leur prospérité et les développements sociaux indispensables sont impossibles à moins que les Etats d’Europe ne se forment en Fédération et ou une « entité européenne » qui en fasse une unité économique commune. » c’est-à-dire : faisons l’Europe.

EN fin 1945, lisant « Le Monde » j’apprends que va être élaboré un plan de modernisation et d’équipement. Le jeune Rabier s’intéresse au Commissariat général du Plan. Il en parle à l’un de ses anciens professeurs devenu un ami, François Perroux, qui l’introduit auprès de Robert Marjolin, adjoint de Monnet. Il se pointe au Plan, et il voit Monnet. Celui-ci apparaît comme un homme petit, paraissant la cinquantaine, le teint rosé, l’œil malicieux :le type Français moyen ! quelques semaines après, un poste de chargé de mission est libre. J’entre au Plan en 1946. Ma première tâche : étudier les rapports des commissions de modernisation. Il y avait toujours, dans ces commissions, le patronat, le ministère, le syndicat, l’expert. C’est la méthode Monnet : mélanger des personnes différentes sur les problèmes de l’agriculture, de l’énergie, de sidérurgie ou autres, et préparer un rapport d’ensemble pour le gouvernement.

L’année avance, en novembre 1946, un soir vers 18h Monnet m’appelle. Je me présente, un peu ému : « Je vous prends comme chef de cabinet. Si vous faites l’affaire, je vous le dirai. Venez dès demain matin vous installer dans le bureau à côté du mien. ».

Depuis cette date j’ai eu toutes les fins d’après-midi des discussions avec Monnet et ses autres proches collaborateurs, mes aînés pour la plupart : Etienne Hirsch, Pierre Uri, etc…

Monnet avait ses têtes. Mais il était respectueux des personnes, très exigeant, mais toujours courtois. Avec lui j’ai appris beaucoup, et d’abord à rédiger simplement, sans fioritures.

De 1946 à 1955, ce fut un travail quotidien, auprès de Monnet, sauf pendant une année où, à la demande de Monnet, j’ai dirigé le cabinet d’un ministre chargé du Plan.

La méthode Monnet

Deux traits principaux la caractérisent :
- simplicité du comportement avec tous.
- disposition à faire confiance, or, la confiance engendre la confiance en retour.

La déclaration du 9 mai 1950.

Celle-ci a été préparée en avril 1950 par l’équipe de Monnet. Une réunion devait avoir lieu pour régler le statut de la Ruhr, donc en quelque sorte l’avenir politique de l’Allemagne. Anglais et Américains comptaient sur les Français. Schuman homme des frontières était préparé mais que faire ? La méthode diplomatique était à l’inverse de celle de Monnet. Elle consistait à se méfier. Il n’y a pas vraiment d’idées au Quai d’Orsay…Monnet dit à Schuman et à Clapier : nous allons vous préparer un mémorandum. Schuman reçoit le papier vers le 7 ou le 8 mai. Schuman dès 1942, alors interné en Allemagne avait dit qu’après la guerre il faudrait penser à faire l’Europe… Il avait si on peut dire, des aspirations, et Monnet a apporté l’inspiration. Le texte eut 6 ou 7 versions depuis le début mai jusqu’à la dernière au 9 mai 1950. Le 8 mai, Schuman envoie un collaborateur à Adenauer pour que le projet de « Communauté charbon- acier » soit rendu public après que les Allemands ussent été consultés. Le matin du 9 mai un message arrive de Bonn : Adenauer est d’accord ! Le plan Schuman est proclamé à 18h. dans le salon de l’Horloge au Quai d’Orsay. « La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent. »

Quelques idées simples, mais des idées-forces :

1- Organisons l’Europe pour la Paix. 2- Etablissons une solidarité de fait par des réalisations concrètes 3- D’abord un accord France –Allemagne d’égalité 4- Le point décisif : une autorité commune charbon- acier ; une mise en commun du développement comme base de la fédération européenne.

L’Italie et les trois pays du Bénélux acceptent immédiatement, mais pas l’Angleterre. Monnet dit aux Britanniques »Nous continuerons à six ! Vous viendrez plus tard. »

Le projet de Communauté européenne défense a été conçu par Monnet quelques temps après ; il comprenait un projet de Communauté politique. Les six Etats membres de la CECA avaient signé ce projet de traité, mais il a été torpillé au Parlement français le 30 août 1954. On reparle aujourd’hui de défense européenne, sinon de communauté politique, mais on a perdu 50 ans.

On disait un jour à Monnet : êtes-vous optimiste ? Il répondait : « je ne suis pas optimiste, je suis déterminé ».

En guise de conclusion et en pensant aux valeurs qui ont inspiré, qu’ils en soient ou non conscients, ceux qui ont été aux origines de notre « Communauté européenne »,je voudrais vous lire tout simplement un extrait du Psaume 84, je vous lis un extrait du psaume 84 :

« Amour et vérité se rencontrent, Justice et paix s’embrassent ».

Que le vent soit toujours
derrière vous
Et la pluie tombe doucement
sur vos champs.
...

Document à telécharger
"L’homélie du Mgr Jozef De Kesel, Archevêque de l’Archidiocèse de Malines-Bruxelles lors de la célébration du 15ème Anniversaire de l’inauguration oecuménique de la Chapelle pour l’Europe au service des milieux européens. Bruxelles, 28 septembre 2016"

[FR]

Conference to download
"Is God 5G compatible ?"
19.05.2016

Presentations from Ms. Erin Green (CEC Comunication Coord) and Daniel Izuzquiza SJ ( Dir. Digital Magazines) [EN]

Conférence à télécharger
"Le rôle des chrétiens dans l’Europe d’aujourd’hui"
20.01.2016

Le discours de Herman Van Rompuy [EN]




Agenda Avril 2017

Concert
Vocal Ease "April Réverie d’Avril"
Samedi 01.04.2017, 17:30

Chaque jeudi :
Ecumenical Prayer Lunch
Le prochain Prayer Lunch
Jeudi 04.05.2017, 13:00
Célébré par Zadik Avedikian (Eglise apostolique arménienne en Bénélux)

Eucharistie
European Mass for Young Professionals
Dimanche 02.04.2017 - 19:00

Vernissage
Exposition "Contemporary Orthodox Icons from Latvia"
Mercredi, 05.04.2017 - 19:00

Meditation :
Ignatian Prayer Group
Vendredi 07.04. , 21.04. et 28.04.2017- 18:00

Méditation :
Christian Meditation Group
Lundi, 10.04.2017 - 19:00

Triduum Pascal
Eucharistie Jeudi Saint
13.04.2017, 20:00


Triduum Pascal
Liturgie de Vendredi Saint
14.04.2017 - 20:00

Triduum Pascal
Vigil Pascale
Samedi 15.04.2017 - 22:00

SAM-EN-SEMBLE
Chrétiens dans la Ville
Samedi, 22.04.2017 - 10:00-18:00

Eucharistie
Messe pour les enfants animée par les parents
Dimanche, 23.04.2017 - 11:00

SOIREE
"Les nouvelles Convivialités"
Dimanche, 23.04.2017, 19:30

Concert
Klappa- City of Trogir
Lundi, 24.04.2017, 19:00

Prière
Anglican Communion Service
Déménagé au mardi 2 mai à 12h15

Prière
Prière de Midi Orthodoxe
Mercredi, 26/04/2017, 12:30

A ÉTÉ ANNULÉ
Travellers Café
Travelling BEYOND LIMITS
Mercredi, 26.04.2017 - 19:00

Prière
"Thank you (for) Great Britain"
Jeudi, 27.04.2017, 14:00

Concert :
Gabriel’s Band for Kids of Yaounde
Jeudi, 27.04.2017, 19:00


Eucharistie :
Espéranto Messe
Dimanche 30.04.2017, 18h00

Pèlerinage
Monastère de Chevetogne
Samedi 29.04 et Dimanche 30.04.2017